La Combinatoire à Combines

VOIR SOUS-DOSSIERS : Résidences / La table à transfert / Le tambour électro-organique / Le mbira

(((_PRÉSENTATION

Bande-annonce



LA COMBINATOIRE À COMBINES est un espace multi-instrumental électro-acoustique évolutif commencé en 2021. Développé pour l’improvisation autant que pour l’écriture collective, c’est aujourd’hui une performance soliste avec des notations, gardant toujours des perspectives musicales renouvelables à souhait. S’il y a bien un ordinateur sur scène, tout part du silence (à quelques exceptions près), se compose, s’articule en temps réel: jeu, échantillonnage, mixage et traitements numériques, acceptant la fragilité et les fluctuations de l’interprétation. « Live electroacoustic music » disent les anglophones.
Influencé autant par la musique électronique et la musique concrète que par les approches ethnomusicologiques ou l’orchestration contemporaine, l’expérience proposée sollicite une sorte de cabinet de curiosités sonores où naturalia, artificialia, exotica, domestica, electronica dévoilent volontiers leurs déguisements facétieux (instruments préparés, détournés, intervertissements de techniques, hybridations autant que transformations numériques des sons).
Préalablement à ce carnaval solitaire se trouve la vaste collection d’instruments-objets sonores, rassemblés depuis près de 25 ans. Elle est faite d’antiquités, d’objets domestiques, d’instruments précieux, dérisoires ou ordinaires d’ici et d’ailleurs, de jouets et créations de luthiers sur mesure. Pour La Combinatoire à Combines, plus de 200 ont été auscultés, enregistrés sous forme de cellules, programmées, parfois réaccordées pour être rejouées, revitalisées depuis un clavier. C’est comme un grand orchestre miniaturisé et réincarné sous les doigts. Une programmation aléatoire faite de probabilités y ajoute une part d’imprévisibilité, obligeant le joueur à une écoute réactive, à apprivoiser les sons surprises dans l’instant comme dans la durée. S’entremêlent sur scène également :

  • Un grand lamellophone (mbira 5 octaves) dont la moitié est préparée avec des aimants,
  • Un tambour sur cadre électro-organique (spécialement programmé et joué à plat avec divers hybridations)
  • Une interface modulaire appelée table à transfert accueillant de nombreux instruments (création).

Entourant le clavier-échantillonneur, tout cet équipement vient nourrir l’espace de jeu, diversifier les gestes et donnent à entendre quelques exemples manifestes de la collection. Quelques machines de contrôle reliées à l’ordinateur facilitent l’échange avec la réalité acoustique et le corps en action (pédales et interfaces MIDI).
Aussi, différents types d’échantillonnage en temps réel (cycles-répétitions-rythmisations) permettent aux entrelacs harmoniques et aux polyrythmies de se développer et l’amplification par microphones de contact assure une exploration intime de la matière acoustique.
Au-delà de la musique, toute une dimension visuelle a été créée par l’artiste Elie Blanchard. La difficile contrainte de départ de filmer l’instrumentarium et ses objets à la fois mutiques et immobiles ne l’a pas découragé. En plus de son savoir-faire, Elie a rapporté toutes sortes d’outils optiques, motorisés, lumineux (dont certaines inventions fabriquées maison) pour faire vivre en images ces instruments et proposer un dialogue qui puisse sublimer l’écoute et dévoiler l’invisible sur scène.

Conception originale et musique : Sacha Gattino
Conception et réalisation visuelle : Elie Blanchard
Production déléguée : Electroni[k]
Producteur associé : Antipode
Coproductions : Stereolux, Le Tintinnabulum Studio
Partenariat : CCNRB
Assistant réalisation et prise de vue : Thomas Lanza
Assistant lumières : Sébastien Thomas
Montage : Victoria Follonier
Avec le soutien de la DRAC Bretagne

Remerciements : Gaétan Naël, Samuel Arnaux, Jacques Sichler, Pierre Nouvel, Karine Lebrun, FRAC Bretagne, HOMME PLISSÉ ISSEY MIYAKE, Florian Jégu, Festival Serendip, Festival Autres Mesures, Festival Maintenant, Voyons Voir.

RÉSUMÉ TECHNIQUE :
Solo d’approx. 40min
Équipe : 1 musicien & 1 régisseur (vidéo+lumière)
Sonorisation nécessaire avec subs
Emprise au sol 3m50/3m
Vidéoprojection (min.6m /4m)
Jauge idéale : 150/350 personnes

Contact diffusion : Nathalie Koné-Denot – diffusion@electroni-k.org


(((_ENSEMBLE V5, printemps / été 2023 (en production, voir ICI)
Très heureux de pouvoir faire évoluer la performance soliste scéniquement (et musicalement) avec :

_Ajout instruments : cloche à griffes d’éléphant, cymbale-cloche coutée, crapaudine, masseurs de tête, pommes de pin, 4 vibromasseurs.
_Écriture musicale et production visuelle en cours.

(((_ENSEMBLE V4, printemps 2022-hiver 2023
_Finalisation de la programmation des 80 préréglages du tambour électro-organique et développement des hybridations à même la peau.
_Enregistrement et ajout nouveaux échantillons d’instruments au clavier (notamment ceux de la résidence en GUYANE), rééquilibrage de l’ensemble.
_(Re)programmation des échantillonneurs en temps réel et des traitements,
_ Regroupement des contrôles sur nouvelle interface MIDI, changement des pédales et supports.
_Développement-amélioration du dispositif modulaire de la table à transfert : création table de résonance par le luthier Florian Jégu (Bretagne) et deuxième micro contact.
_Nouveaux outils-instruments physiques adaptés à la table à transfert : « manches à cordes » par le luthier Christopher Vila (Occitanie), bols chantants accordés par le luthier Rémi Bonneau (Bretagne), timbres d’horloges avec accordages supplémentaires, tambour à fentes, monocorde basse, arcs à bouche détournés, gongs chinois…
_Disposition-espace légèrement modifiée,
_nouvelles pièces en phase d’écriture et réécriture des anciennes.

(((_ENSEMBLE V3, hiver 2022
…l’arrivé du tambour électro-organique dans l’ensemble et début de développement de la table de résonance + micro contact.

(((_ENSEMBLE V2, été 2021
Des potentialités bien élargies.
≈ 100 instruments-bruiteurs-objets,
300 cellules acoustiques (x ≈3 octaves),
≈ 10.000 sons « accordés ».
Les sous-sélections, manipulations et traitements sont enrichis, les phrasés plus longs (4 échantillonneurs).
Quelques formules mathématiques m’ont tourneboulé quelques temps (du type : (Input*0.49469) +0.2706 ; Max(Min(Input, 0.95552), 0.743447)…).
L’interface de jeu est réduite, concentrée (pour le moment) sur la clavier-contrôleur et le mbira.

Détails #1 (V2)

Détails #3 (V2)

(((_ENSEMBLE V1, printemps 2021
Détails #1 (V1)

Détails #2 (V1)
Où les musiques peuvent être un peu bruitistes-traditionnelles-electronica-expérimentales-minimalistes-électroacoustiques-contemporaines sur les bords.

La nuit rotatoire (V1)
Où les endormissements étaient accompagnés de rythmies, de mouvements de la tête, d’avant en arrière comme faisaient les lecteurs de la Torah à la synagogue avec papi, comme de doux headbangings.

  • Me contacter :

    contact (at) sachagattino (point) com